Rentrée scolaire et coronavirus : comment faire cours d'EPS ?

 ÉCLAIRAGE - Après la publication du protocole sanitaire cet été, le ministère de l'Éducation nationale a mis à disposition des professeurs et personnel encadrant des fiches pratiques pour organiser le temps scolaire.


Des enfants dans une cour de récréation, pendant l'épidémie de coronavirus Crédit : Loic VENANCE / AFP

Comment organiser le retour en classe en pleine crise sanitaire ? En vue de la rentrée de ce mardi 1er septembre, le ministère de l'Éducation nationale a publié des fiches pratiques destinées au personnel enseignant et encadrant des établissements scolaires. L'une d'elles résume les dispositions nécessaires à mettre en place en cours d'éducation physique et sportive (EPS).

Élèves essoufflés, équipements collectifs, sports d'équipe et de contact... L'EPS apparaît comme l'une des disciplines les plus délicates à enseigner en contexte épidémique. Pour autant, le ministère insiste : "Il s’avère désormais essentiel que les cours d’EPS reprennent dans l’emploi du temps des élèves, quel que soit le niveau de classe, sur des temps scolaires qui donnent accès aux équipements sportifs". Tout cela, dans le respect des règles sanitaires : lavage des mains et gestes barrières.
Pas de masque nécessaire

Le port du masque est obligatoire dans les établissements scolaires secondaires, collèges et lycées. Pour autant, il ne sera pas nécessaire pendant les cours dédiés à l'activité physique. Dans ce contexte, c'est la distanciation physique qui doit primer.

"Les textes réglementaires en vigueur, éclairés par les avis du haut conseil de la santé publique, prévoient une distanciation d’au moins deux mètres en cas d’activités sportives, sauf lorsque la nature de la pratique ne le permet pas", justifie ainsi le ministère dans la fiche pratique dédiée à l'organisation des cours d'EPS.
Quelles activités dans quels lieux ?




"S’il est recommandé de privilégier les activités extérieures, l’activité physique est naturellement possible en gymnase", précise la fiche de l'éducation nationale. Le ministère y cite quelques exemples de sport compatibles avec les règles de distanciation : le step, la danse, la préparation physique et les ateliers de gymnastique. "S’agissant des activités aquatiques, elles sont possibles et organisées dans le respect de la réglementation applicable et des règlements de chaque piscine", est-il ajouté.

Pour ce qui est des vestiaires, le ministère recommande de ne pas les utiliser. Si leur utilisation est indispensable, "le protocole sanitaire s'applique".
Désinfection du matériel

Ballon, raquettes, dossards... En cours d'EPS, le matériel passe d'élèves en élèves et le virus peut-être aussi. Le partage de ces équipements "est possible", insiste le ministère. Seule consigne : "Le personnel est incité à désinfecter le matériel commun régulièrement et fréquemment."
Assouplissement des évaluations

En classe de terminale, l'EPS fait partie des disciplines évaluées pour le baccalauréat et ce, dès le mois de septembre et les premières activités sportives. Dans le contexte de la crise sanitaire, "nous pouvons considérer la rentrée 2020 comme un cas exceptionnel", écrit le ministère. Il recommande ainsi de ne pas fixer l'examen de fin d'année comme un objectif d'emblée et de pratiquer l'EPS "sans préoccupation certificative à court terme".


Publier un commentaire

0 Commentaires