Triathlon : les enchaînements cyclisme-course du triathlète confirme

[dropcap]L[/dropcap]e triathlète confirmé se doit d'optimiser les deux transitions dont dépend pour une grande partie sa performance. Pour cela il effectue des enchaînements dont les objectifs visent à améliorer les habiletés techniques et favoriser une mise en action rapide dans la discipline suivante. Lors de la transition cyclisme-course, les situations proposées cherchent, sur un état de fatigue important dû à l'effort cycliste, une meilleure efficacité technique en course à pied et une meilleure économie de course. Pour cela, après des séquences sur le plan musculaire très éprouvantes en cyclisme, il réalise le travail soit à allure de course, soit à vitesse maximale aérobie (VMA), soit en survitesse.

SITUATIONS PÉDAGOGIQUES


[tie_full_img][/tie_full_img]

Nous nous appuyons sur cinq exemples.

« TRIATHLON SUPER-SPRINTS »

Objectif


En période pré-compétitive il vise :

- l'amélioration de la capacité à enchaîner à vitesse spécifique- la limitation des dérives physiologiques sous l'influence des effets résiduels des disciplines antérieures.

Situation


Enchaîner collectivement 5 à 8 fois :

- nager 300 mètres en eau vive, sortir de l'eau et faire une première transition en passant par le parc à vélo

- rouler 4 kilomètres, faire une seconde transition en passant par le parc à vélo.

- courir I kilomètre.

Au minimum, une des trois disciplines est à parcourir à vitesse maximale lors de chaque enchaînement.

[tie_full_img][/tie_full_img]

ÉCHAUFFEMENT EN CYCLISME PUIS INTERVALLE-TRAINING EN COURSE

[button color="green" size="small" link="http://uv2s.cerimes.fr/media/revue-eps/media/articles/pdf/70286-26.pdf" icon="" target="true" nofollow="false"]télécharger par ici[/button]

[embed width="" height=""]https://www.youtube.com/watch?v=OpiDGvgQ7bs[/embed]

Publier un commentaire

0 Commentaires