Stage d'athlétisme : Le Franchissement de Haies par Olivier Vallaeys

[dropcap]L[/dropcap]e franchissement d'une haie doit voir les sources de freinage réduites au maximum tandis que la vitesse de course doit augmenter et cela par le biais soit de la longueur et/ou la fréquence de sa foulée. Un bon franchissement se définit par 5 principes d'efficacité:


- Raser la haie:


Pour cela, il faut courir avec un centre de gravité haut placé (cycle avant), attaquer la haie de loin (en général à deux fois sa hauteur) en ayant une vitesse d'attaque supérieure à la vitesse de course et lancer sa jambe d'attaque fléchie puis tendue. De plus, il est nécessaire d'avoir une jambe de retour latérale avec un genou haut qui revient latéralement et au dessus de l'horizontal dans un mouvement d'abduction.

- Franchir la haie en descendant:


Le centre de gravité doit avoir son point le plus haut avant le franchissement de la haie.

[tie_full_img][/tie_full_img]
Attention! Sur le deuxième schéma, le centre de gravité atteint son point le plus haut lors du franchissement de la haie => ERREUR.

- Rester équilibré malgré le franchissement de la haie


Pour enrayer le déséquilibre occasionné par ce mouvement (rotation de la ligne d'épaule et du bassin), le rôle des bras est primordial. Deux techniques sont possibles, la première consiste à avoir le bras opposé à la jambe d'attaque tendu vers le pied et l'autre à la hauteur de la hanche. Dans une deuxième technique les deux bras sont fixés vers l'avant en même temps.

Avant l'attaque de la haie


[tie_full_img][/tie_full_img]
Après le franchissement de la haie, les bras se replacent dans l'axe de la course pour reprendre des actions de la course.

- Avoir une reprise de course active derrière la haie:


Les appuis vont alors devoir se retrouver sous le bassin et le centre de gravité être le plus haut possible. Pour cela, la jambe de retour devra se fixer vers le haut et l'avant. L'alignement pied-bassin-épaule est aussi indispensable.

Publier un commentaire

0 Commentaires