Donald Thomas : Secrets d’athlètes Le saut en hauteur

[dropcap]D[/dropcap]onald Thomas (né le 1er juillet 1984 à Freeport) est un athlète bahaméen, spécialiste du saut en hauteur. En 2007, un an et demi après avoir découvert la discipline, il devient champion du monde.

Il ne débute réellement l'athlétisme qu'en 2006 après avoir notamment joué dans l'équipe de basket-ball de l'Université Lindenwood de Saint Charles, dans le Missouri. Auteur d'un saut de 2,22 m lors de sa première compétition, il participe quelques mois plus tard aux Jeux du Commonwealth de Melbourne où il termine au pied du podium avec 2,23 m.

Champion du monde (2007)


En 2007, il franchit pour la première fois la hauteur de 2,30 m, puis remporte à Fayetteville les championnats NCAA en salle en effaçant une barre à 2,33 m, nouveau record personnel. Il franchit cette même hauteur le 4 juillet lors du meeting en plein air de Salamanque, établissant à l'occasion la meilleure performance mondiale de l'année 2005 à égalité avec quatre autres sauteurs, puis se classe deuxième des Jeux panaméricains de Rio de Janeiro avec 2,30 m, derrière le Cubain Víctor Moya (2,32 m). Le 29 août, à Osaka, Donald Thomas devient champion du monde du saut en hauteur avec une barre à 2,35 m franchie au premier essai, devançant finalement le Russe Yaroslav Rybakov et le Chypriote Kyriakos Ioannou, auteurs de 2,35 m également. En fin d'année 2007, le Bahaméen remporte la Finale mondiale de l'athlétisme de Stuttgart (2,32 m).
Le 31 août 2018, il subit un avertissement officiel pour avoir sifflé pendant la course d'élan, notamment celles de l'Italien Gianmarco Tamberi qu'il bouscule en fin de compétition, à l'occasion de la finale du Mémorial Van Damme 2018, où il n'accède pas au podium.. Donald Thomas

[tie_full_img][/tie_full_img]

[padding left="5%" right="5%"]

Éliminé dès les qualifications lors des Jeux olympiques de 2008 et des Championnats du monde 2009, Donald Thomas renoue avec les podiums internationaux en 2010 en se classant deuxième de la Coupe continentale de Split (2,28 m), puis en remportant en fin de saison la médaille d'or des Jeux du Commonwealth de New Delhi (2,32 m) devant son compatriote Trevor Barry.

En 2011, il remporte les Championnats des Bahamas en franchissant 2,32 m, une nouvelle fois devant Trevor Barry (2,29 m) puis s'impose lors des Jeux panaméricains de Guadalajara avec cette même marque.

Après de multiples compétitions où il échoue souvent à des barres entre 2,15 et 2,20 m, Donald Thomas retrouve depuis 2013 son meilleur niveau. Lors des Championnats du monde de Moscou, il se classe sixième avec une performance à 2,32 m. Il fait l'impasse à 2,35 m puis échoue par trois fois à 2,38 m.

Lors de la saison en salle 2014, il égale son record personnel de 2,33 m établit en mars 2007. Malheureusement, il est éliminé en qualifications des Championnats du monde en salle de Sopot, incapable d'effacer la première barre à 2,16 m. Durant la saison estivale, il se classe neuvième des Jeux du Commonwealth avec 2,21 m.

Le 4 juillet 2015, Thomas franchit 2,32 m lors du Meeting Areva de Paris avant de rater 2,38 m. Trois jours plus tard, à Székesfehérvár, il efface une barre à 2,34 m, à seulement un centimètre de son record de 2007. Il termine deuxième du concours derrière Mutaz Essa Barshim (2,36 m). Le 2 août, au meeting d'Eberstadt, il franchit 2,33 m et termine 4e du concours. Lors des Championnats du monde à Pékin, il termine à la sixième place de la finale avec 2,29 m, faisant l'impasse à 2,33 m puis échouant trois fois à 2,36 m.[/padding]

Publier un commentaire

0 Commentaires