Revue d'EPS

Football : des situations du débutant au joueur confirme

Faits Saillants

  • RELATIONS JOUEURS -PARTENAIRES - ADVERSAIRES
  • Conserver le ballon
  • Marquer un but
  • Choisir une stratégie
  • Diversifier l'opposition
  • Conclusion

AMÉLIORATION DES RELATIONS JOUEURS -PARTENAIRES – ADVERSAIRES

La première vraie difficulté est celle que rencontre le joueur porteur de balle, en opposition avec un adversaire direct : soit le un contre un.
Le ballon ainsi convoité par l’adversaire va donc devoir être conservé d’abord individuellement, puis collectivement.

LES SITUATIONS JOUÉES

Première situation

Conserver le ballon

Sur un terrain de football de dimensions réduites, deux joueurs sont en présence (cf. schéma 1). L’un  porteur du ballon, doit évoluer en le conservant le plus longtemps possible ; l’autre, adversaire désigné, tente de mettre en échec le porteur du ballon.


Le temps pendant lequel le joueur réussit à conserver le ballon, sans que celui-ci ne sorte des limites du terrain ou qu’il soit subtilisé par l’adversaire, est chronométré.

Deuxième situation

Marquer un but

Sur un terrain de football réduit (cf. schéma 2), l’attaquant doit aller marquer un but le plus vite possible. Un défenseur, placé latéralement, intervient pour tenter d’intercepter l’attaquant.
Le temps mis par l’attaquant pour conclure son attaque est chronométré. Les rôles sont inversés.

Variables

Tracer trois zones d’intervention qui limitent l’action du défenseur.
Alterner l’orientation de l’arrivée du défenseur (départ en A ou en B).

Troisième situation

Choisir une stratégie


Sur un terrain de football réduit (cf. schéma 3), les cinq attaquants entreprennent successivement quatre attaques en tentant, à chaque fois, de conclure par un but.
Un gardien défend le but attaqué ; quatre défenseurs se tiennent derrière la ligne de but, prêts à intervenir.
A chaque attaque, un défenseur supplémentaire entre en jeu. Cela donne 5 contre 1 plus le gardien, 5 contre 2 plus le gardien, 5 contre 3 plus le gardien, 5 contre 4 plus le gardien.
Lorsque les défenseurs prennent possession du ballon, ils se trouvent alors devant deux alternatives : soit dégager le ballon hors des limites du terrain, soit passer la balle au gardien. Dans le premier cas, les défenseurs marquent un point, dans le deuxième cas, ils en marquent deux.

Je ne joue pas contre une équipe en particulier. Je joue pour me battre contre l’idée de perdre. Eric Cantona Footballeur, Sportif (1966 – )

 

Les points, pour les attaquants, seront comptabilisés jusqu’à un maximum de quatre, alors que ceux de la défense jusqu’à un maximum de huit points. Inverser les rôles et comparer les résultats.

Cette situation jouée place les élèves devant des choix stratégiques, tant en ce qui concerne la défense que l’attaque.

Quatrième situation

Diversifier l’opposition


Sur un terrain rectangulaire (cf. schéma 4), une équipe évolue à l’intérieur des limites, chacun des joueurs possède un ballon. Une deuxième équipe se tient à l’extérieur de la surface de jeu et, à un signal donné par l’enseignant, elle pénètre à l’intérieur du terrain et tente, le plus rapidement possible, de faire sortir les ballons des limites de jeu.
Les rôles des équipes sont inversés et les résultats chronométrés comparés.
Cette situation place les élèves en situation d’opposition individuelle (1 contre 1, 2 contre 2) et d’opposition collective (2 contre 1, 1 contre 3).

ORGANISATION COLLECTIVE DE L’ÉQUIPE : LE JEU EN MOUVEMENT

Dans ce dernier chapitre, nous proposons des jeux avec des consignes contraignantes. Toutefois, en ce qui concerne le placement des joueurs sur le terrain, nous ne faisons pas encore appel à la notion de poste.
LES MATCHES AVEC CONSIGNES Premier type de jeu Réduire les touches de balle
Jeu réduit à cinq contre cinq avec une limitation progressive du nombre de touches de balle jusqu’au jeu par déviation (une seule touche).
Deuxième type de jeu Le multi-buts
Jeu réduit, comme le précédent, mais avec trois buts sur chaque largeur de terrain (cf. schéma 5) : le but central et de chaque côté, sur les ailes, deux petits buts matérialisés par des balises. En outre, deux lignes longitudinales séparent le terrain en trois zones.
Jeu libre à cinq contre cinq avec la possibilité de marquer dans les trois buts adverses, mais le ballon devra avoir circulé dans les trois zones. Les quatre joueurs de « champs » devront avoir touché la balle avant de shooter au but.
Variable
Les joueurs ne pourront pas sortir de leur zone de départ : un joueur dans la zone 1, un autre joueur dans la zone 3 et deux joueurs dans la zone 2 qui est centrale.
Ainsi, par ce dernier jeu, nous esquissons la structure du jeu à onze en ce qui concerne les lignes arrières (cf. schémas 5 et 6). Cette structure se compose de deux arrière latéraux, d’un arrière central libre (le libéro) et, devant lui, d’un stoppeur.
Ce jeu peut se complexifier en introduisant les consignes déjà données dans les situations et jeux précédents. Par exemple : limiter les touches de balle, valoriser les buts marqués de la tête… Il est possible également, de donner des consignes d’organisation de l’équipe par rapport à un joueur : désigner un buteur qui seul pourra marquer ; ou bien des consignes d’organisation générale de l’équipe : par exemple accorder un but si toute l’équipe est dans le camp adverse, sauf le gardien, bien entendu.


Conclusion

Ces exemples de situations, non limitatives, sont inspirées par les buts suivants :
– donner du plaisir à l’enfant au moyen d’un contact fréquent avec le ballon et par le fait de marquer des buts ;
– permettre à chacun de pouvoir se réaliser à travers les situations proposées, quelque soit son niveau.
L’élève qui n’est pas très à l’aise avec le ballon est vite « oublié » par ses partenaires au cours d’un match. Il appréciera donc les consignes limitant le nombre de touches de balle qui obligent les meilleurs joueurs à transmettre le ballon.
Toutes les situations proposées ici correspondent à une méthode d’approche qui tente de correspondre à l’attente des enfants.
Dessins M.C. PERRODIN

téléchargement ici
Tags
Afficher plus

profayoub

Professeur d'éducation physique et sportive au Maroc académie Sous-Massa depuis 1998. formation au Centre pédagogique de Taza ( promo 96-98). Passionné du : Vélo , pêche , informatique , gastronomie , musique( luthier).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer