Revue d'EPS

Karaté : une approche pédagogique en collège

Faits Saillants

  • KARATE : Savoir defendre
  • PARER UNE ATTAQUE
  • S'OPPOSER
  • COMBATS CONVENTIONNELS
  • COMBATS LIBRES

Pour dépasser l’aspect analytique et traditionnel de l’enseignement du karaté, nous abordons l’activité duelle en utilisant des bouteilles plastiques comme cible dans un souci de sécurité et pour permettre à l’élève de s’engager sans crainte.


PARER UNE ATTAQUE

Toute attaque est portée avec une bouteille tenue près du goulot par une cordelette (meilleure précision).
Exercice 1 : jodan-age-uke (défense contre une attaque au niveau haut) (dessin 1).
Critères de réalisation
Tori porte une attaque à la face de haut en bas.
Uké bloque l’attaque avec l’extérieur de l’avant-bras.
Points importants : reculer
– la jambe opposée au bras qui effectue la défense ;
– au moment de la frappe (et non avant).
Critères de réussite
– la bouteille ne touche pas la tête :
– le recul de la « bonne jambe » s’effectue en même temps que le blocage du bras.
Complexifîcation : Tori attaque plus vite.
Exercice 2 : chudan-soto-uke (défense contre une attaque au niveau plexus) (dessin 2).
Critères de réalisation
Tori porte une attaque latérale au corps.
Uké bloque avec l’intérieur de l’avant-bras.
Points importants : pour un blocage du bras droit :
– coude plié à 90°, poing fermé, main au niveau de l’oreille, paume de main vers l’adversaire;
– abaisser l’avant-bras vers le bas et terminer dos de la main orienté vers l’adversaire;
– ne jamais déplier le bras ;
– ramener le poing gauche de façon vigoureuse à la hanche gauche (hikité). Effectuer l’attaque des deux côtés.
Critère de réussite : la bouteille ne touche ni le corps, ni l’épaule de Uké.
Complexification : identique à l’exercice 1.
Exercice 3 : gedan-barai (défense contre une attaque en dessous de la ceinture) (dessin 3).
Critères de réalisation
Tori porte une attaque latérale sous la ceinture.
Uké dévie l’attaque vers le bas et légèrement sur le côté.
Points importants : pour un blocage du bras gauche :
– poing fermé, dos de la main orienté vers le haut:
– étendre le bras vers le bas et raidir le coude.
Effectuer l’exercice des deux côtés.
Critère de réussite : dévier la bouteille et ne pas être touché.
Complexification : identique aux exercices précédents.
S’OPPOSER

Toutes les attaques sont portées avec une bouteille comme précédemment.
Lors des combats conventionnels (gohon kumité et sanbon kumité), les attaques sont précisées d’avance ce qui permet aux élèves de parfaire leur technique alors qu’en combat libre (jiya kumité). elles sont inconnues. Au niveau scolaire et par souci de sécurité, les élèves portent autour de la taille un plastron de bouteilles qui sert de cible.
COMBATS CONVENTIONNELS
Exercice 1 : gohon kumité (sur 5 pas).
Critères de réalisation (dessin 4)
Tori exécute 5 frappes au même niveau en avançant d’un pas sur chaque attaque.
Uké recule d’un pas en même temps qu’il pare (4a) et porte une contre-attaque d’un coup de poing (4b) ou de pied (4c) à la fin du dernier blocage.
Points importants
Chercher à toucher lors de l’attaque et de la contre-attaque.
Tori annonce le niveau d’attaque avant chaque série. Il avance vite lors de l’attaque tout en restant stabilisé (pas de déséquilibre avant).
Uké contrôle le coup, c’est-à-dire qu’il arrête à 5 cm de Tori (ou 1 cm selon son niveau de maîtrise).Il reste le tronc vertical et stable lors des reculs.
Critères de réussite : être à bonne distance lors de la délivrance des coups.
Complexification : attaque sans bouteille, poings haut et moyen, pieds sous la ceinture.
Exercice 2 : sanbon kumité (sur 3 pas).
Critères de réalisation
Tori exécute 3 attaques sur trois niveaux différents, en avançant d’un pas à chaque fois.
Uké exécute la même défense que précédemment.
Points importants : identiques à l’exercice 1.
Tori annonce l’ordre des niveaux d’attaque.
Critères de réussite : identique à l’exercice 1.

COMBATS LIBRES

Les élèves se saluent avant de commencer à combattre (position musuhi-dachi) (dessin 5).
Dès qu’une technique touche (en attaque ou en contre-attaque), le combat s’arrête (stop : yamé; commencez : hajimé).
Exercice 1
Critères de réalisation
Tori attaque 5 fois en précisant un peu l’attaque mais pas du tout les déplacements.
Uké tente de porter une contre-attaque après chaque attaque.
Point important : changer de rôle après chaque série d’attaque de 5 techniques.
Complexification : l’attaque est totalement libre et donc inconnue.
Critères de réussite : toucher les plastrons.
Exercice 2
Critères de réalisation
Tori attaque 1 fois ; dans un premier temps en précisant comme dans l’exercice précédent puis sans préciser.
Uké pare et contre-attaque à chaque fois.
Point important : changer de rôle après chaque attaque.
Critère de réussite : identique à l’exercice précédent.
Nous limitons volontairement les zones de frappes et donc de cibles à défendre ; toutefois, en raison de la présence du plastron, nous autorisons les élèves à attaquer fortement, les bouteilles absorbant les chocs.
Le bruit que fait la frappe facilite l’arbitrage et minimise les contestations éventuelles des combattants. Les combats peuvent ensuite évoluer vers des kumités sans bouteille, selon le niveau de maîtrise des élèves.

 

consultation par ici
Tags
Afficher plus

profayoub

Professeur d'éducation physique et sportive au Maroc académie Sous-Massa depuis 1998. formation au Centre pédagogique de Taza ( promo 96-98). Passionné du : Vélo , pêche , informatique , gastronomie , musique( luthier).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer