3ASCGCollègeCycles

Cycle d’endurance niveau lycée collégial 3ASCG

Faits Saillants

  • Définition de l’activité
  • Logique interne
  • Les problèmes fondamentaux
  • Les enjeux de formation
  • Les principes d’action
  • La modélisation des niveaux

Définition de l’activité : La course en durée est une activité physique qui consiste à courir longtemps en dosant ses efforts et en modulant son énergie pour réaliser une performance : courir longtemps et vite.
Logique interne :

C’est une course individuelle => chacun pour soi, mais on peut remarquer que dans le haut niveau existe certaines manières de s’aider Ex : les lièvres.
Départ debout sans utilisation des starting block avec deux commandements (prêts et partez).
Dans les courses d’endurance, il n’existe pas de couloir, le départ se fait par groupe.
C’est une course aérobie qui nécessite forcement l’oxygène ;
Une course qui ne nécessite pas une piste précise l’essentielle qu’elle soit mesurable.

Les problèmes fondamentaux :
Gérer ses efforts avec efficacité :

-Rythmer sa respiration en course.
-Courir à allure régulière.
-Courir au rythme des autres.
-Courir avec efficacité et économie.
Situer son niveau de capacités motrices :
-Prévoir sa performance.
-Connaître ses limites.
Identifier, sélectionner et appliquer des principes pour agir :
-Principe d’impulsion active
-Rythme de course (adapter son allure à la distance parcourue, connaître les réactions cardio-vasculaires à l’effort)
-reconnaître des indices physiologiques.
Les enjeux de formation : Autrement dit c’est ce qu’on gagne en introduisant cette activité.
Cette activité favorise le développement de l’enfant dans quatre directions ce qui suppose 4 types de problèmes à résoudre :
Sur le plan psychomoteur :

·Amélioration des qualités physiologique qui se situent au niveau des grandes fonctions cardio-vasculaires et pulmonaires.
·Développement d’une bonne attitude de course.

Sur le plan cognitif :

·Connaissance de l’importance de l’endurance dans le développement des qualités physiologique.
·Apprendre à prendre les pulsations cardiaques
·Connaissance du soi
·Savoir réguler son rythme respiratoire.
·Savoir réguler son allure.
·Gérer ses efforts.
·Utiliser ses connaissances et ses ressources pour obtenir un résultat optimal.
·analyse des situation- stratégies-comparaison –repères –projets.
Sur le plan socio affectif :

·L’adaptation au milieu et l’intégration dans le groupe.

Les principes d’action :
Nous pouvons réunir les principes d’action en un seul c’est :
·Maintenir la vitesse d’une allure inadaptée à des variations d’allure limitée jusqu’à une allure régulière adaptée.
Le principe opérationnel de la course en durée est défini comme la capacité à gérer un effort dans le temps à un niveau maximal par rapport à ses propres ressources. Ce qui suppose de la part de l’élève l’appropriation de connaissances et la construction des savoirs relatifs :
– Aux différentes allures de course et à l’intégration de sa propre allure.
– A l’adaptation de son rythme respiratoire.
– A la recherche d’une foulée économique.
Les règles d’action :
– Organiser les segments par rapport au centre de gravité.
– Inspirer et expirer selon un rythme méthodique.
– Contrôler les pulsations cardiaques.
– Courir dans un groupe physiologique du même niveau.
– Connaître son VO2 Max et sa VMA.
– Réguler l’intensité par rapport à la VMA.
La modélisation des niveaux :

projet prevesionnel distances théoriques analyses et traitement didactique cours théorique Grille professeur Grille élève Observation 1 Observation 2 Séance 1 Séance 2 Séance 3 Séance 4 séance 5 Séance 6 Séance 7 Séance 8 Evaluation
Tags
Afficher plus

profayoub

Professeur d'éducation physique et sportive au Maroc académie Sous-Massa depuis 1998. formation au Centre pédagogique de Taza ( promo 96-98). Passionné du : Vélo , pêche , informatique , gastronomie , musique( luthier).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer